Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un petit caillou au fond du coeur

Je m’appelle JUDA. Je vis chez papi et mamie que j’aime beaucoup.  

Je n’ai jamais connu mon papa.  Maman m’a abandonnée brutalement pour partir vivre très loin là-haut. Mamie me dit que Dieu l’a appelée pour qu’elle vienne habiter avec lui dans son pays au-dessus des nuages. Quand je lui ai demandé pourquoi maman est partie sans moi, elle me répond que le roi du ciel n’a pas voulu de moi et que Maman est partie seule car on ne peut  s’opposer à la volonté de Dieu. Parce que je m’appelle JUDA on me surnomme « le traite » à l’école mais ce n’est pas moi le traite, c’est dieu qui a trahi la confiance que je lui accordais en me prenant ma maman.

La maman de mon copain Arsène l’a quitté aussi mais pas pour le ciel, juste dans la ville voisine pour rejoindre un Monsieur qui travaille avec elle dans la fabrique de chaussures. Arsène a de la chance il peut voir sa maman. Quand je lui ai demandé si le nouveau mari de sa mère était le roi de l’usine et s’il portait une couronne.  Arsène a rigolé en me répondant que, même si c’était le roi des cons laid comme un crapaud, il ne portait pas de couronne sur son crâne complètement chauve.Quand je lui ai répondu, fier comme un coq, que ma maman était partie  pour rejoindre un vrai Roi, celui du Ciel et qu’elle était reine désormais.il m’a rétorqué que j’étais un gros nigaud qui croyait tout ce qu’on me racontait. Ma grand-mère m’avait menti. Ma maman était morte et n’avait pu rejoindre Dieu parce qu’il n’existait pas. Comme je ne le croyais pas le soir en sortant de l’école,  il m’a emmené sur la tombe de maman au cimetière du village où j’ai pu lire son  nom sur une pierre surmontée d’une croix. J’avais encore espoir que ma maman divorce avec Dieu et qu’elle rentre sur terre mais j’ai compris à ce moment-là que je ne la reverrai plus jamais. J’ai pleuré, j’étais si triste mais aussi heureux que ma maman n’ait pas préféré Dieu à moi et qu’elle soit partie malgré elle. Elle ne m'avait pas abandonné. Comme un petit caillou dans la chaussure qui fait souffrir, j'avais au plus profond de mon cœur une pointe douloureuse dont Arsène ma débarrassé. 

En rentrant à la maison le soir, j’ai traité ma mamie de menteuse, de traite. Je lui ai dit que je savais que maman était morte et qu’elle n’était pas au ciel avec Dieu mais en pleine terre dans le cimetière du village. je ne les croirai et ne leur parlerai plus jamais. Mamie m’a répondu en pleurant que, quand Maman est partie, j’étais trop petit et qu’ils n’avaient pas osé me dire la vérité trop douloureuse à supporter. Ils sont si tristes que je ne suis pas fier de les avoir peinés ainsi. Je comprends et je les aime

Je boude ce soir assis sur ma chaise en caressant le pull de maman que j’ai mis sur mes genoux.

 

Un petit caillou au fond du coeur

Demain je leur reparlerai et leur ferai un gros bisou pour me faire pardonner. J’irai aussi au cimetière porter une couronne en papier doré sur la tombe de maman : ma reine à moi.

Martine Martin pour le nid de mots d'ABC de Septembre 2022 sur le thème Trahison et pardon

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos

Commenter cet article
A
Juda est un prénom difficile à porter surtout pour ce petit qui perdu sa mère . La vérité finit toujours par se savoir , bon , il a pardonné à sa mamie, c'est une bonne chose
Répondre
J
Belle histoire, et grande guérison<br /> les dessins sont trè beaux
Répondre
M
Très joli récit - bravo pour ce texte et bon dimanche - biz
Répondre
P
Comme j'aime ton histoire. Difficile ou pas, il faut dire la vérité. Ca, je peux l'attester. C'est nous, les adultes, qui avons peur de dire. Les enfants sont capables d'entendre. Après, ils peuvent parler et là il faut savoir leur répondre. En toute sincérité.<br /> Ca c'est mon opinion.<br /> Merci Martine<br /> Bon dimanche
Répondre
É
Je n'ai pu retenir mes larmes ! C'est tellement bien écrit !
Répondre
J
Quel récit touchant Martine
Répondre
E
un récit tres touchant...comme tu sais les faire!<br /> bises
Répondre
J
Bravo Martine pour cette histoire émouvante. La vérité peut être tres difficile à dire à un enfant .<br /> Bonne soirée <br /> Bises
Répondre
D
Ce n'est pas toujours facile de dire la vérité aux enfants, Mamie a fait de son mieux, petit Juda lui refera sans aucun doute des câlins.<br /> Bon week-end.<br /> bises
Répondre
.
Merci Martine ...mais comment peut-on mentir à un enfant ......ne vais rajouter mot .....
Répondre
C
La vérité ressort un jour ou l'autre. Pourquoi raconter des histoires qui ne tiennent pas debout ! Croire en Dieu nous oblige à être vrai dans nos pensées, nos paroles et nos actes. Amour, justice et paix, les 3 bâtons du chrétien. Bonne journée D>aniel
Répondre
Q
Ils ont cru bien faire, et ils ont eu raison...<br /> Ce n'est jamais facile d'accepter la vérité quand on est enfant...<br /> En tout cas, ton histoire est très belle, elle m'a émue.
Répondre
A
Pas toujours facile de ne pas arranger un peu la vérité, mais que de peine causée par derrière !!!<br /> Ta chute est belle ! Merci de ta participation !
Répondre
M
Voilà un défi bien relevé et une histoire touchante...Bisous et bonne journée
Répondre
J
Les grands-parents ont cru bien faire... mais tout fini par se savoir de la bouche de quelqu'un.... bises jill
Répondre
C
Bonjour Martine,<br /> Tout à fait superbe, que cette histoire !<br /> Mille bravos !!!<br /> Bon vendredi tout entier,<br /> Bisous♥
Répondre